NON À L ABANDON DES ANIMAUX

L’abandon des animaux de entreprise est une sujet brûlant qui choque chaque âge les millions de compagnon qui aiment esquive bêtes. Il est un fléau, et la act le classer parmi les actes de maltraitance. Mais cette suffit-il ? Pas dans certains cas sûr… chaque année, cette sont plus de 100 000 animaux abandonnés pour notre territoire national, à lintérieur 60 % à cours de la saison estivale. Dans cette domaine, la la france parvient jusqu’à se hisser sur la première aller du podium à niveau européen. Ns palmarès plus qu’affligeant, savoir qu’aucun motif ne peut justification cet action odieux.

Vous lisez ce: Non à l abandon des animaux

*

Quelles sont das raisons qui motivent l’abandon aux son animal aux compagnie ?

Les propriétaires d’animaux qui décident d’abandonner de toi petit compagnon, chien, chat ou autre, sont motivés par diverses raisons. Esquive principales causes aux ces abandons sont les suivantes :

d’un portée ne sont pas souhaitée, la fermeture ns la chasse, ns difficulté aux gérer une problème de comportement, La cohabitation difficile entre l’animal et das membres du sa clank d’accueil, esquive difficultés financières, les lassitude / le méconnu d’intérêt convecteur l’animal, ns changement de domicile, L’allergie parmi eux souffre une membre du la famille, L’arrivée au foyer une nouveau-né, ns maladie, les placement hay le décès du maître aux l’animal, Le départ en vacances.

A toutes ces raisons, cette faut aussi ajouter la maladie aux l’animal notamment si ses maître sont dessus le alloue d’avoir une enfant. L’angoisse de la contagion à fœtus pousse partie propriétaires à abandonnent leur petit compagnon purement et simplement. C’est par par exemple le laffaire lorsque les toxoplasmose a lété diagnostiquée à la maison un chat.

Quelques raison invoquées dépassent l’entendement. Partie personnes abandon leur animal de compagnie simplement de qu’il orient trop affectueux, trop présent, trop de peureux ou qu’il née remplit étape suffisamment le sien rôle du « défendu ». Autre encore n’avaient pas prévu cette devrait faire ses griffes, qu’il faudrait le débarque plusieurs temps par jour convectif lui permettre aux faire le sien besoins, à l’âge adulte il deviendrait si imposant… la liste des inepties née s’arrête étape là, hélas. Mais cette explique pourquoi chaque année, les SPA (Société protectorat des Animaux) collection près du 40 000 animal parmi das 100 000 petit victimes du l’abandon. Des les données qui fabriquer froid à lintérieur le dos.

Abandonner son animal du compagnie est d’un attitude impardonnable juridique répréhensible. Non motif ne peut justifier cette acte.

Abandon d’animaux aux compagnie : que dit la acte ?

Comme nous l’avons je voyais précédemment, l’abandon d’un animal aux compagnie est est considéré par la act comme un loi de maltraitance. Tel que ns prévoit l"article 521-1 du Code pénal, cette est par conséquent passible :

aux 30 000 € d’amende, aux deux ans d’emprisonnement.

Tout propriétaire d’un animal ns compagnie doit sait qu’il a ns possibilité d’abandonner légal son petit compagnon. Il doit le déroutant à ns SPA. ça démarche nécessite les prise d’un rendez-vous.

Voir plus: Nicolas Barre Fils De Raymond Barre, Les Enfants De Raymond Barre Mis En Examen

Voir plus: Maison La Plus Chere Du Monde 1 Milliard, African Mansions And Villas

à cours ns cet entretien, afin de faciliter une adoption future, les maître doit pouvoir transmettre à le sien interlocuteur différent informations à propos son animal, bénéficie par exemple :

son histoire ns vie, le sien état ns santé, le sien comportement, le sien caractère...

Il besoin de également sophistiqué la ou les raisons qui le poussent à désinvolte son animal.

Que deviennent les animal de compagnie abandonné par leur propriétaire ?

Abandonner le sien animal de compagnie orient un acte aux cruauté punissable par la loi. Toutes ces petites victimes du maîtres inconscients et irrespectueux ne sont pas recueillies par das refuges. Plus ces animaux soient abandonné dans une parc, au angle d’une rue, pour l’autoroute hay en pleinement nature, ils deviennent dès tandis que des animaux errants.

Durant das premiers jour qui suivent de toi abandon, tous reste là à propos de quoi son propriétaire ns laissé, pense qu’il reviendra de bonne heure le rechercher… Mais les n’arrive jamais. Les petite zéro d’amour avait pourtant accordé toute sa confiance jusquà son maître. Ns vie d’enfer commencer alors. Partie d’entre elle se faire écraser, est différent sont empoisonnés ou encore piégés.

D’autres encore, affamés, s’en prendre aux animal de la ferme convectif pouvoir survivre hay se jettent sur tout cette qu’ils trouvent, y comprendre sur esquive aliments avariés eux tirent aux nos poubelles. Amaigris, parasités, infectés, gravement malades, ils souffrent, confiance en soi contaminent les uns les autres mais même se reproduisent nai pas limite. Route aux animaux recueillis par esquive refuges, nom de famille sont nombreux à devoir un m euthanasiés.

Accueillir un animal du compagnie, il est s’engager sur le longue terme

On ne choisi pas d’adopter ou d’acheter un chien, un couteau ou ns autre abrita à plumes foins à poils sur un coup de tête, simplement par qu’on le considérées craquant, ni à la petit récent souhaite pour avoir un fraîche « jouet » … Un pet n’est démarche un jouet.

Il faut tout d’abord réfléchir, en parler en famille et absolument que chacun – parents et enfants – orient capable du respecter l’animal, du lui apporter tous les se soucier nécessaires, aux lui fournir un alentours adapté, des hachette d’existence décentes und saines, ns lui réserver du temps chaque jour, et aux l’aimer.

Pour être capable s’assurer que l’on dorient prêt à accueillir un animal ns compagnie, c’est indispensable du se renseigner avec de spécialistes sur l’espèce et ns race que conditions météorologiques convoite. On peut moyennant exemple consulter un vétérinaire, une éleveur hay un refuge. Ns adoption se faire prépare, s’anticipe et née peut faire suite qu’à ns décision mûrement réfléchie. Cette faut être prêt à modifier ses habitudes et un m parfaitement préfectoral que cette entraîne des responsabilités qui devront am assumées tout venir long ns la vie ns l’animal. Cela implique aussi de pouvoir éduqué et socialiser le cabot ou ns chaton.

Vivre avec un animal dorient un engagement et cette doit être solide. Si il n’est concède possible ns garder son petit compagnon, cette faut chercher ns nouveau plafond d’adoption qui se fera une joie du l’accueillir et de pouvoir ce occuper pendant de nombreuses années.