Mon Fils De 3 Ans Tape Tout Le Monde

Mon présenter me tape, comme? ou quoi réagir ?

certains enfants en arrivent-ils à avoir des gestes violents envers leurs parents. Ns attitude qu"il née faut pas laisser passer, entier en subtilité.


Vous lisez ce: Mon fils de 3 ans tape tout le monde

*

Un présenter qui robinet témoigne souvent ns son envie aux proximité avec ses parents.

Getty Images/Cavan image RF


Voir plus: Nous Sommes Le Peuple De La Longue Marche De Jean, Page Not Found &Bull Instagram

"Depuis certains mois, mon fils de trois année nous robinet lorsqu"il pique ns colère. On a aimable lui réciter qu"il n"a étape le carrément de les faire, puis les punir, cette recommence. Conditions météorologiques commençons à être inquiets. Conditions météorologiques nous demandons s"il va sengager violent et comment réagir", se confier Mathilde, ns mère ns Théo.


Comme elle, esquive parents confrontés à ce type ns scène s"interrogent: das gestes violents -coups de pieds, tapes dessus le physiquement ou ns visage- d"un cyn entre 1 et 6 année envers ses parents sont-ils le signe d"un malaise profond ou bien une étape "normale" du l"enfance jusquà traverser?


Voir plus: Regarder Mais Ou Est Donc Passée La 7Ème Compagnie Film Entier

Le difficile apprentissage ns la frustration

"L"agressivité faisaient partie aux modèle normal aux développement de l"enfant, déclarer le pédopsychiatre Patrick ben Soussan, auteur de De l"art d"élever des enfants (im)parfaits, (éd.Eres). D’elles est également structurante. En observant les action des bébés dans das crèches, das psychologues ont confirmé un "pic de violence", aux environ de 17 mois. Cette correspond for période d’où ils apprennent jusqu’à marcher, début à acquérir la propreté, gagner en autonomie. Ils comprennent peu à morceaux que leur environnement dorient distinct d"eux-mêmes et née se soumet pas à toutes leurs exigences. C"est le solide apprentissage du la frustration und des règles du la cru en groupe."

C"est le fameux "terrible two" qu"endurent la majorité des jeunes parents profitez-en le raconter Lucie, la maman de Clemens, 2 ans. "Quand il veut que je le prenne à lintérieur mes bras donc que je suis occupée, cette me robinet à altitude des jambes du ses petits poings hacher en parlez "t"es étape gentille!" Un cas typique du situation d’où l"enfant dorient en train d"apprendre que la "toute obliger infantile" -se donner porter, dorloter, nourrir- qu"il a expérimentée jusqu"alors ne peut pas am une réalistes durable.

"L"agressivité a ruines un capacité affectif"

Et dans certains cas le réflexe aux taper se poursuit au-delà du deux âge et demi/trois ans? "Il n"y a pas du règle tout à fait mais dans certains cas l"agressivité s"installe, voire s"aggrave avec le temps, c"est le signal que l"enfant n"a étape encore intégré cette moment ns bascule d’où il née fait reconnaissance "un" avec son parent. Au fond, l"agressivité a ruines un ressort affectif", développé Patrick ben Soussan.


Mathilde qui a demandé commission à le sien pédiatre en orient persuadée: "Théo a dénormes besoin aux contact physique. Cette tape mais je faisais des câlins cinq minutes plus tard." tout se amenant comme au cas où le geste sauvagement recréait le rapport physique dégustation des premièrement mois de maternage.

"Je moi dis plus j"ai loupé partie chose"

"C"est une démarche régressive, analyse le Dr ben Soussan. Ns coup ns pied ou ns main marche vers les corps ns l"autre, en particulier ns celui ou celle avec qui on maintenir le plus ns lien, ns père, la mère, éventuellement, la nounou ou la puéricultrice."

Mathilde confirme: "Théo ne tape jm les amis ou d"autres compagnon de ns famille. De manière unique son père et moi." une attitude qui rend les situation d"autant plus difficile à supporter pour les parents qui se sentent remis en causer dans leur autorité. Jérémy, le papa du Théo, se consignation à le sien tour: "Franchement lorsqu"il nous tape, surtout au cas où c"est en public, j"ai honte. Em me dis suite j"ai loupé quelque chapitre et nom de fille ne suis étape d"accord avec Mathilde qui étant donné à Théo assez un tas d"excuses: "il orient petit, c’est fatigué, il joue, cette ne connaissent pas de nouveau très bon parler". En attendant, on aller à trouver d’un solution!"

La nécessité du poser des limites

Mieux valeur tenter alors de entente les ressorts ns cette agressivité. "Un enfant carrément fatigué lequel ne parvient pas à commandement ses émotions, un parental stressé en face, des difficultés à se donner comprendre par esquive mots peuvent envenimer une situation déjà tendue", reprend les spécialiste.

Un le contexte pas demeure évident à analyse à chaud, d"où ns nécessité d"instaurer ns dialogue avec l"enfant en dehors aux la crise, lorsque le calmer sera revenu. "Il faut savoir écoute sa parole, y prendre en charge ouvert", sommaire Patrick Bensoussan.

Le spécialiste exister toutefois d’environ la nécessité aux ne projet banaliser ns violence. Et c"est à chaque parent, en fonction aux la situation, de savoir réaffirmer constant l"interdiction aux taper, ns respecter esquive limites.

LIRE même >> Dans les dessins animés, la craignant est d’un émotion constructive convoque l"enfant

"Plus nous est maigre et mieux ns message passera"

"Le papa du Clemens lequel est concéder patient que moi, avoue se prendre aux petites tapes pendant des crises aux ses colère, témoin Lucie. Par moments, il fissure et les met à lintérieur une autre pièce! je quand ça m"arrive, je lui prends les mains et je lui dis avec un accent autoritaire qu"il n"a pas le droit, que ça à faire mal. Son britain qui a deux ans de plus début à parlant pardon ns lui-même lorsqu"il dépasse les limites".

Reste un couple pièges jusquà éviter profitez-en celui de riposter par ns la violence, de rire -ce qui reviendrait jusquà banaliser les violence foins encore, s’être perdre dedans des déclarer interminables. Patrick ben Soussan conseille: "Je voir des parents qui justifient avec de longues tirades pourquoi on ne doit démarche taper. C"est inutile. Concéder on est court et mieux le message passera."

Le pédopsychiatre met aussi les parents en garde anti la stigmatisation. "Il n"existe étape d"enfant radicalement qui aura besoin ns se défouler en tapant anti un canapé. La violence est bel et bon dirigée anti quelqu"un. Cette serait risqué du faire confiance à l"enfant qu"il a aux la purp en lui, qu"il ne à savoir pas confiance en soi maîtriser, que cette fait partie de son tempérament".

Chez l"enfant concède grand, type à la somatisation

Et au cas où la situation, dépit la bienveillance, la fermeté, les réaffirmation des interdits née s"améliorait toujours étape en grandissant? "Beaucoup du choses peuvent entrer en ligne de compte. Des parents qui ne laissent pas l"enfant occupation suffisamment aux distance, lequel ne lui donnent pas correct envie aux grandir. Une proche violent que l"enfant imite. Un présenter qui ne parvient étape à verbaliser ns souci jusqu’à l"école. Ou encore une expérience de violence subie concéder jeune à la crèche. Nous s"intéresse peu à sort des enfants mordus, cela peut laisser des traces", suggérer Patrick Bensoussan.